7.12.14

la petite vente de noël (suite et fin!)



Merci beaucoup à celles qui sont passées et aux non-parisiennes qui ont envoyé des petits messages pour commander. Il reste des photos, n'hésitez pas à m'envoyer un mail.
Barbara & Éleonore ont encore de jolies choses en stock et continueront à fabriquer bijoux, pochettes, plaids bébés, trousses etc… tout au long de l'année. Elles viennent d'ouvrir leur blog : www.ebtoiles.blogspot.fr

bonne semaine!

5.12.14







à demain ou dimanche à partir de 14h, au 36 rue de lancry, code 63B12 (attention erreur dans le code noté sur la petite invit'!), paris 10e, interphone Chagnard, 3e étage.

Bijoux, accessoires ... 10,12,15...€
Photos : 12-15€ (avec passe-partout), de 25 à 45€ (contrecollées ou encadrées).



1.12.14

les jolies ventes de noël #2



La petite vente de noël dont je parlais plus bas ouvre ses portes vendredi 5 décembre, à 15h et les fermera dimanche 7 à 18h.

vendredi : de 15h à 20h
samedi : de 14h à 20h
dimanche : de 14h à 18h

au 36 rue de Lancry (métro République ou Jacques Bonsergent)
code : 63B12, interphone : Chagnard, 3ème étage.

Au plaisir de vous y rencontrer!






{kyoto}

30.11.14

en novembre…


{1er étage de la Tour Eiffel- le 11.11.2014}

En novembre, des repas avec des amis, chez eux ou chez nous. Je me souviens de la succulente dinde de Thanksgiving de Maurween et du tajine d'alaric & barbara. Quelques footings -heureusement qu'il y a des copines courageuses- plus nécessaires que jamais, la saison de la raclette étant déclarée ouverte chez nous. Et celle des gaufres, des crêpes et des cakes aussi.
Le 11 novembre, tristan et moi avons atteint (à pied sinon c'est pas drôle) le 2ème étage de la Tour Eiffel. Notre parisien de 7 ans n'y avait encore jamais mis les pieds. Nous avons découvert qu'il avait le vertige. Nous l'avons emmené au Musée d'Orsay (sur sa demande! incroyable, il a oublié l'existence de l'ipad quelques heures) à la recherche des tableaux dont leur a parlé la maîtresse. Nous avons trouvé l'autoportrait de Van Gogh mais La Liseuse de Manet avait provisoirement déménagé tout comme le portrait d'Irma Brunner de Renoir.

Dans les salles, Interstellar a ouvert mon mois de novembre. Les critiques ont été assez dures avec ce film (celle du Monde notamment). Alors oui, la musique est un peu trop présente (mais il y a aussi des moments magnifiques dans le plus grand silence), la fin un peu too much, le message écolo bien appuyé, mais Christopher Nolan parvient à allier le grand spectacle (l'espace) et l'intime (les rapports d'un père et de sa fille). Night Call se laisse voir mais sans plus. J'aime bien l'idée de départ : montrer ces paparazzi du fait divers dans les rues de Los Angeles et ces chaînes d'infos locales avides d'images trash. C'est la question des limites et de la moralité qui est intéressante mais en choisissant de prendre pour héros un type déjà bien déséquilibré et ne ressentant pas d'émotions, la question de la morale ne se pose même pas. J'aurais aimé voir un type à peu près normal, ou peu "border line" dans cette situation plutôt qu'un psychopathe. Secret d'état raconte l'histoire vraie d'un journaliste d'investigation découvrant que la CIA a encouragé le trafic de drogue du Nicaragua vers les États-Unis pour financer la guerre des Contras contre le gouvernement communiste. Une mise en scène classique mais une histoire passionnante et bien interprétée. The Search m'a moyennement convaincue, mais ce film qui revient sur l'atroce guerre en Tchétchénie, est utile et très pédagogique. Pour moi, la partie la plus réussie est le portrait d'un jeune russe lambda enrolé dans l'armée et transformé en quelques semaines en machine à tuer.
Les héritiers m'a terriblement émue! Je suis très sensible à la question de l'intégration, et à celle de l'enseignement et bref, malgré les défauts du film et son côté "attendu", je suis rentrée dans cette histoire (vraie) et positive et ça fait du bien. Cold in july est un vrai film de genre (le thriller) qui joue avec les codes. La petite pointe d'humour est savamment dosée : elle ne va pas jusqu'à pousser le spectateur à une lecture second degré mais allège l'ambiance et offre des respirations. Un film qui m'a beaucoup plu.
Pour les petits (et même pour les grands) Paddington est vraiment une réussite. La scène des brosses à dents ne va tarder à être culte dans les cours de récré. Côté ados, Hunger Games est à la hauteur des premiers (et à mon goût mieux que le deuxième) avec de l'action doublée d'une réflexion sur la communication et la propagande qui, elle, n'est pas futuriste.

Et une séance de théâtre ce mois-ci, à l'Akteon, pour voir Les Fâcheux, avec mes deux grands garçons. J'ai découvert avec eux cette pièce de Molière en alexandrins. Les acteurs sont géniaux, il y a plein de bonnes trouvailles, de fantaisie et c'est très drôle! Le spectacle dure une heure : on ne peut pas rêver mieux pour faire apprécier Molière à des ados!

Pas beaucoup le temps de lire ce mois-ci, enfin si, mais exclusivement de la littérature jeunesse! Le Livre de Perle du très sympathique, beau et talentueux Timothée de Fombelle est une bonne idée de cadeau pour les 12 ans et plus. Un conte moderne, intelligent et bien écrit. Autre coup de coeur, Comme un feu furieux, de Marie Chartres. Génial pour des ados (plutôt filles je pense) : l'histoire d'une jeune fille qui vit à Tiksi, en Sibérie, avec son père et ses deux frères. Sa mère est morte récemment, son grand frère s'enfonce dans la dépression. Et elle, avec son bonnet rouge et son petit frère à la main, rêve d'ailleurs et d'embarquer sur un gros bateau pour devenir océanographe. Un livre dont la délicatesse et la sensibilité m'a beaucoup touchée.  Broken Soup, de Jenny Valentine m'a également enthousiasmée. Rowan a 14 ans s'occupe de sa petite sœur de 6 ans et de gérer la maison. Depuis la mort de son frère aîné, rien ne va plus. Ses parents se sont séparés et les deux filles sont restées avec leur mère qui est en pleine dépression. Mais Rowan mène sa barque malgré les turbulences de sa vie. Elle va découvrir l'amitié et l'amour. Le roman est construit autour d'un mystère pas si secondaire, qui tourne autour du négatif d'une photo. Un livre intelligent, sensible et passionnant à partir de 13-14 ans. Enfin pour les jeunes amateurs de romans policiers, A toute épreuve, d'Harlan Coben est efficace, bien écrit, construit autour d'un jeune héros attachant et intéressant, Mickey Bolitar (le neveu de Myron Bolitar que connaissent sans doute les adultes lecteurs de Coben). Attention, A toute épreuve est le 3ème tome d'une série.
Et dans la vraie vie, en novembre il y a eu des nouvelles tristes et soudaines au boulot. je ne sais comment le dire ni si c'est le lieu ici, mais mes collègues et moi- qui avons la chance de garder notre emploi, pensons bien à eux.

Le livre de Perle, de Timothée de Fombelle (Gallimard Jeunesse), 16€
Comme un feu furieux, de Marie Chartres (L'École des Loisirs), coll. Médium, 14€
Broken Soup, de Jenny Valentine, (L'École des Loisirs), coll. Medium, 17€
A toute épreuve, d'Harlan Coben (Fleuve noir), 18,90€

Les fâcheux, de Molière.
Mise en scène de Jérémie Milsztein assisté de Brice Borg. Jusqu'au 26 février, mercredis et jeudis à 19h30.
Théâtre Akteon, 11 rue du Gl Blaise, Paris 11e. www.akteon.fr
(tarifs réduits pour les jeunes, les habitants du 11e. Nous on a pris un abonnement : 27€ la carte, valable 1 an et qui donne droit à 3 spectacles (9€ le spectcale!). Pas besoin de les choisir ni de les programmer à l'avance.

26.11.14

berenice bejo


{bérénice bejo, lundi 24.11.2014, paris 8e}


elle est venue en vélo, avec le nez qui coule, une sacrée énergie et un beau sourire!

*à l'affiche de The Search, sur les écrans aujourd'hui.