1.2.15

en janvier {2015}


Un début d'année totalement chamboulé par la fusillade au sein de la rédaction de Charlie Hebdo et par l'assassinat d'un jeune policier juste côté, par le meurtre d'une jeune policière à Montrouge et celui des clients de l'épicerie de Porte de Vincennes. Puis les manifs, les dessins, les débats houleux sur la liberté d'expression… Dur d'enchaîner avec mon petit billet mensuel culturel.
 Au cinéma le propos de Bébé Tigre  m'a beaucoup intéressé : le parcours d'un jeune adolescent sikh envoyé en France par sa famille qui attend de lui qu'il travaille et leur envoie de l'argent. Un film qui traite du problème trop ignoré des mineurs étrangers isolés en France. Discount est un film sans prétention qui fait du bien et qui aborde la misère sociale par le biais de la solidarité et de l'entraide. Sans aller très au fond des choses, le film montre bien la difficulté de s'en sortir quand on est caissièr(e) en supermarché, sous-payé, soumis au rythme des temps partiels non choisis et menacé d'être viré à cause de caisses automatiques. Deux films à voir avec ses enfants à partir de 12-13 ans. Papa ou maman, comédie française sur le thème de deux parents séparés qui se battent pour ne pas avoir la garde de leurs enfants se laisse voir mais c'est moyennement drôle.
Malgré toutes ses qualités cinématographiques et son excellente interprétation, Foxcatcher m'a assez ennuyée. Kingsman, comédie d'espionnage est LE film à voir avec des ados. De l'action juste ce qu'il faut, un humour qui me plaît beaucoup, du second degré, du rythme, des comédiens charmants… Et un jeune héros qui vient assurer la relève de James Bond.
Et pour rire… : le spectacle d'Arnaud Tsamère est vraiment chouette : il manie l'humour absurde avec talent et j'aime bien! Waly Dia, de la troupe du Jamel Comedy Club est ravira vos ados et fera sourire les parents.
Et côté théâtre "sérieux", nous avons vu 6 personnages en quête d'auteur au Théâtre de la Ville, et bof-bof. Rien à reprocher à la mise en scène mais je crois que le texte m'a ennuyée et je ne suis jamais rentrée dans la pièce.
Je ne prends plus assez le temps de lire mais je vais savourer ce soir les dernières pages de Trois mille chevaux vapeur, d'Antonin Varenne, qui m'a été plus que chaleureusement conseillé par Raphaël, de la librairie "Le Détour", à Granville. Quand il nous a dit que c'était son roman préféré de l'année 2014 et qu'il était désespéré que ce livre ait été ignoré des critiques littéraires, je me suis empressée de l'acheter.  Et c'est effectivement un super livre. Un roman à l'américaine qui nous entraîne en Birmanie, à Londres et enfin dans l'Ouest américain des pionniers. Un vrai beau roman d'aventures, de vengeance, de rédemption. Un héros qui trimballe une douleur inguérissable. Une très belle écriture. Je vous invite à lire la critique très élogieuse de François Busnel par ICI.
Et une fois n'est pas coutume, un coup de coeur musical : l'album de The Avener. Derrière ce nom ce cache une jeune homme de 27 ans, Tristan, fan d'electro mais 15 ans de conservatoire, amoureux de musique classique, de blues, de folk, de soul. Il retravaille ses morceaux préférés, leur apportant une touche d'électro, un côté plus dansant en restant fidèle à leur âme et sans trahir leur mélancolie. Il garde bien sûr les voix originales des interprètes. Fade out lines est son morceau le plus connu mais tous ceux de l'album sont sublimes.
Et puis, j'ai eu la chance d'assister vendredi 30 janvier à la finale du concours annuel de plaidoiries des lycéens (organisé par le Mémorial de Caen). J'ai été émue et bluffée par l'intelligence, la force d'engagement, l'écriture, le talent d'orateur et le courage des 14 finalistes. Ils ont présenté chacun une plaidoirie de
10 minutes, sur scène, devant des centaines de personnes, sans note. Ils ont abordé des thèmes aussi variés que le viol conjugal, l'euthanasie, les mariages forcés au Mali, la peine de mort, la répression de la révolution syrienne, les conditions de travail des ouvriers du bout du monde qui fabriquent les iphone et les vêtements pour les pays riches… Elles seront bientôt en ligne sur le site du Mémorial, par ICI. Il est possible de s'inscrire au concours par le biais de son établissement scolaire mais aussi en candidat libre.
Et enfin, en janvier, plusieurs amis : Sylvie, Jean-Marc & Anne-Marie ont fêté des anniversaires importants. Et comme l'a dit Anne-Marie, après 50 ans, il faut les fêter tous les ans!
Bon mois de février!


*ciné :
Bébé Tigre, de Cyprien Val (14 janvier)
Discount, de Louis-Julien Petit (21 janvier)
Papa ou maman, de Martin Bourboulon (4 février)
Foxcatcher, de Bennett Miller (21 janvier)
Kingsman, de Matthew Vaughn (18 février)

*humour
Arnaud Tsamère, au théâtre du Splendid jusqu'au 25 avril (puis tournée)
Waly Dia, à Nates du 24 au 28 février, puis au Trévise, à Paris, à partir du 11 mars

*Théâtre
6 personnages en quête d'auteur, mise en scène d'Emmanuel Demarcy-Mota

21.1.15

milky chance

Clemens Rehbein- le 16.12.14 à Radio France
L'adorable et talentueux chanteur de Milky Chance {à qui yann a emprunté son génial morceau Stolen Dance pour son clip par ICI}.

19.1.15



{en faisant du tri dans les photos de mon ordi.
retrouvée cette photo de tristan haut comme 3 pommes}

17.1.15

un dimanche à bordeaux














Valentina!


Chiner Place St Michel à la brocante du dimanche. Bruncher dans un endroit incroyable, au Magasin Général. Un resto installé dans un grand bâtiment au mobilier disparate et très bobo. A côté un skate park couvert, un bâtiment dédié au co-working, des objets en train d'être récupérés et recyclés car c'est le projet du lieu, Darwin. A découvrir sur leur site : http://www.darwin-ecosysteme.fr/
Et enfin, avant de reprendre le train, voir le pont se remplir de gens convergeant tous vers le Parvis des Droits de l'homme pour la grande manifestation nationale. Une ambiance sereine, des enfants sur les épaules, des nourrissons dans les porte-bébé…140 000 personnes auraient défilé à bordeaux ce dimanche 11 janvier 2015.


L'Alimentation générale,
brunch, 19,90€ /personne, 10€ pour les - 12 ans, buffet à volonté, salé et sucré,  boissons chaudes et jus de fruits bio compris. Réservation indispensable.