13.2.13

indigo








De Catherine Cusset, j'avais lu et adoré Le problème avec Jane, puis Un brillant avenir. Son nouveau roman, Indigo, m'a archi déçue. Prêté par Raphaële (déçue aussi par le roman). Pas désagréable à lire mais je n'ai jamais réussi à m'intéresser à ses personnages et encore moins à éprouver de l'empathie pour eux. L'histoire en quelques mots : quatre individus qui n'ont rien à voir les uns avec les autres sont réunis une semaine durant, le temps d'un voyage en Inde, invités pour un Festival culturel.  Charlotte Greene, Raphaël Eleuthère, Roland Weinberg et sa compagne Reinata. Charlotte, 47 ans, vit à New York avec mari et enfants. Brillante, elle est prof de fac et a réalisé un film qui a eu un succès d'estime. Mais elle est sous le choc du suicide de sa meilleure amie, qui quelques années plus tôt a vécu en Inde. Roland, 64 ans, aime les femmes, et sa dernière conquête est une beauté italienne qui va lui faire une révélation au cours du voyage. Enfin Raphaël, petite quarantaine, est un écrivain tourmenté et mystérieux. Ils sont accueillis par Géraldine, mariée à un Indien et maman d'un bébé, directrice de l'Alliance française de Trivandrum. Elle reconnait Raphaël qu'elle a aimé follement et en secret à l'adolescence. Ses fondations vacillent… Une semaine qui sera l'heure des bilans, des doutes, des remises en cause pour les personnages. Il y a aussi la découverte de l'Inde par le regard de ces personnages. Une vision un peu naïve et cliché.

Indigo, de Catherine Cusset, Gallimard

8 commentaires:

  1. c'est marrant, je l'ai commenté aujourd'hui aussi. très déçue également malgré une lecture addictive (je ne suis pas à une contradiction près).

    RépondreSupprimer
  2. ah merde, j'allais le commencer ...

    RépondreSupprimer
  3. pour ce qui est de l'inde, je viens juste de commencer "les après-midi d'un fonctionnaire très déjanté" de upamanyu chatterjee et le moins que l'on puisse dire pour l'instant c'est qu'on est loin des clichés !!! dans "le roman du mariage" d'eugenides, il y a aussi un passage sur calcutta dans les années 80 qui n'est pas mal vu.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai rencontré Catherine Cusset à Delhi lors d'une table ronde sur l'amour dans le cadre du festival Bonjour India, alors forcément le roman m'a amusé ! Il y avait entre autre Pascal Bruckner (Roland?), Grégoire Bouillier (Raphaël?) et Tarun Tejpal ! Découvrir comment la romancière passe d'une expérience vécue à la fiction.. L'Inde n'est qu'une cour de récré pour les personnages. Je comprends ta déception mais je l'ai quand même lu presque d'une traite... J.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai failli l'acheter la semaine dernière,bon je l'emprunterai alors ;-) Je viens de lire ta critique dans l'A, tu as aimé les Misérables ? J'hésite moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les Misérables… non, non, non. pas franchement aimé!! mieux vaut se replonger dans le bouquin!

      Supprimer
  6. je suis une grande fan de Catherine Cusset. Il faut vraiment-vraiment lire la haine de la famille, que j'ai trouvé magistral, mais j'ai vraiment tout lu d'elle. Elle me "happe" à chaque fois: son écriture, le flirt plus ou moins avec l'auto-fiction si bien mené, la psychologie es personnages. Quand j'ai vu qu'un nouveau livre d'elle était paru, je l'ai acheté sans même lire la 4è de couv. ce n'est que dans le métro que j'en ai pris connaissance. Et là j'ai eu un doute: des intellos en goguette en Inde, je n'étais pas convaincue. (faut-il préciser qu'en plus, je sortais d'Hunger games?) et puis, je ne saurais pas expliquer mais une fois de plus ça a marché: prise dans le bouquin, je l'ai dévoré, et en ce qui me concerne, j'ai senti la moiteur, les doutes, le stress, les regrets. complètement convaincue!

    RépondreSupprimer
  7. Je m'en ferai une idée en l'empruntant à la bibliothèque!!!
    Merci pour cet avis..."Le problème avec Jane"m'avait beaucoup plu et le style d'écriture de l'auteur est assez plaisant!!!
    Bon, je verrai...

    RépondreSupprimer